Abraham, la joie de trouver son chemin

par | Contes, Notre Actualité | 0 commentaires

10

Nov, 2020

Lorsque l’on parle d’appel de Dieu, il en est un qui nous vient immédiatement en mémoire : celui d’Abraham dans le livre de la Genèse.

Abraham habitait avec sa femme Sara dans un pays lointain au bord d’un large fleuve. Ils y avaient leur maison et leur famille. Ils étaient déjà très âgés et ils n’avaient pas d’enfants.

Le Seigneur dit à Abraham : «  Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi le père d’une grande nation, je te bénirai. Je rendrai ton nom glorieux et tu seras une source de bénédictions. »

Abraham partit, comme le seigneur le lui avait commandé. Il prit Sara, sa femme, et Lot, son neveu, avec tous les biens qu’ils possédaient, leurs serviteurs et leurs troupeaux.

« Il prit Sara, sa femme, et Lot, son neveu, avec tous les biens qu’ils possédaient, leurs serviteurs et leurs troupeaux »

Après un long voyage, ils arrivèrent dans un pays inconnu, qui s’appelait Canaan.

Le Seigneur apparut à Abraham et lui dit : « C’est ce pays-là que je donnerai, à toi et à tes descendants pour toujours ! »
Abraham bâtit là un autel au Seigneur
, son Dieu, qui lui était apparu. Abraham et Sara devenaient de plus en plus vieux, et ils n’avaient toujours pas d’enfant.

Abraham dit au Seigneur : «  Tu ne m’as pas donné d’enfant… Je m’en vais bientôt mourir… Que reste-t-il de ta promesse ? »

Une nuit, le Seigneur conduisit Abraham dehors. Il lui dit : « Lève les yeux vers le ciel. Et si tu peux compter les étoiles, compte-les ! Tel sera le nombre de tes descendants. » Abraham crut ce que le Seigneur lui disait.

Un jour, Abraham était assis à l’entrée de sa tente. C’était midi : il faisait très chaud. Tout d’un coup, trois hommes se trouvèrent devant lui. Abraham les appela et les invita à se reposer, pendant que Sara fabriquait des gâteaux et préparait le déjeuner.

Après le repas, l’un de ces hommes lui dit : «  A cette même époque, dans un an, Sara, ta femme, aura un fils. »

« Dans un an, Sara, ta femme, aura un fils »

Or Sara écoutait ces paroles, à l’entrée de la tente, derrière eux. Sara rit en elle-même. Elle se disait : « Vieille comme je suis, je pourrais-je avoir cette joie ? Mon mari aussi est âgé. »

L’homme dit à Abraham : « Pourquoi donc Sara a-t-elle ri, en disant : « Pourrais-je vraiment avoir un enfant, vieille comme je suis ? »

« Y a-t-il rien qui soit impossible à Dieu ? A cette même époque, dans un an, je reviendrai chez toi, et Sara aura un fils. »

Le Seigneur fit pour Sara ce qu’il avait promis. Elle donna un fils à Abraham dans sa vieillesse, à l’époque que Dieu avait fixée. Abraham l’appela Isaac.

Et Sara dit « Dieu m’a donné un sujet de joie ! Tous ceux qui apprendront cette nouvelle me souriront. Qui eût dit à Abraham que Sara allaiterait des enfants ? »

Et tous deux riaient de bonheur. Dieu fait ce qu’il promet.